notoire


notoire

notoire [ nɔtwar ] adj.
• 1283; notore 1226; lat. jurid. notorius « qui fait connaître »
1Qui est connu d'une manière sûre, certaine et par un grand nombre de personnes. connu, évident, 1. manifeste, public, reconnu. « Vérité notoire et publique » (d'Alembert). Le fait est notoire. Il est notoire que (et indic.). clair. Il est d'une méchanceté, d'une bêtise notoire. Dr. Inconduite notoire. Vivre en concubinage notoire.
2(Personnes) Avéré, reconnu comme tel. Un criminel notoire.
Célèbre, très connu. « Des praticiens notoires » (Martin du Gard).
⊗ CONTR. Douteux, 1. faux, inconnu.

notoire adjectif (latin notorius, qui fait connaître) Qui est connu d'un très grand nombre de personnes et qui n'est pas contesté : Un fait notoire. Connu comme possédant telle qualité ou tel défaut : Un criminel notoire.notoire (difficultés) adjectif (latin notorius, qui fait connaître) Sens Ne pas confondre ces deux mots de forme proche, mais assez différents par le sens. 1. Notable = digne d'être noté, signalé ; important, remarquable. Un préjudice notable. Les personnalités notables de la commune (ou, substantivement, les notables). - À notable correspond le substantif notabilité : la notabilité de l'évènement est soulignée par plusieurs observateurs. « Pendant mon séjour à Damas, je reçus tout ce qui s'y trouvait de notabilités politiques, religieuses, administratives [...] »(Ch. de Gaulle). 2. Notoire = connu d'un grand nombre de personnes, public, célèbre. Le fait est notoire. C'est une vérité notoire. Un voyou notoire. - À notoire correspond le substantif notoriété : « La notoriété attire toutes sortes d'interviews et d'enquêtes [...] »(R. Martin du Gard). À la différence de notabilité, notoriété ne peut pas désigner une personne (on ne dit pas une notoriété pour une personne connue). ● notoire (synonymes) adjectif (latin notorius, qui fait connaître) Qui est connu d'un très grand nombre de personnes et...
Synonymes :
- avéré
- évident
- indéniable
Connu comme possédant telle qualité ou tel défaut
Synonymes :

notoire
adj. Connu de beaucoup; public. Fait notoire. Tricheur notoire. Syn. manifeste.

⇒NOTOIRE, adj.
A. —[En parlant d'un fait, d'un état, d'une attitude] Connu ou constaté par un grand nombre de personnes. Synon. établi, reconnu, évident, manifeste. Faiblesse, immoralité, incompétence notoire. L'influence du climat sur les dérangements de l'économie animale, est trop notoire pour avoir besoin d'être prouvée en elle-même (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t.2, 1808, p.179). Quant à Lloyd George, son pacifisme est notoire; il s'est toujours montré hostile aux armements (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.515):
1. C'est à vous, citoyens, à déjouer les menées des intrigants couverts d'un masque civique, en n'appelant aux fonctions électorales que des hommes éclairés et purs, connus par des actes notoires d'un patriotisme ardent et soutenu.
MARAT, Pamphlets, À ses concitoyens, 1792, p.306.
Il est notoire que. C'est un fait connu de tous que. D'après les textes dits «constitutionnels» (...), la source de l'autorité du «Gouvernement» de Vichy réside exclusivement dans la personne d'un vieillard de quatre-vingt-cinq ans dont il est notoire depuis plusieurs années qu'il est affaibli par l'âge (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.410).
Spécialement
DR. Rigoureusement constaté. Prêts à des exploitations industrielles de solvabilité notoire et ayant leur siège en France (J.O., Loi sur retraites ouvr. et pays., 1910, p.3001). Les veuves qui contractent un nouveau mariage ou vivent en état de concubinage notoire perdent leur droit à pension (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p.288). Tout professeur pourra, sur la plainte du préfet ou du recteur, être traduit devant le conseil académique pour cause d'inconduite notoire (Encyclop. éduc., 1960, p.74).
OCCULT., vx. Art notoire. ,,Art cabalistique au moyen duquel on prétendait obtenir la science universelle`` (BOUILLET 1859). L'art notoire des hermétistes (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p.12).
B. —[En parlant d'une pers.]
1. Connu de tous, très connu. Nombre de choses à Paris, coûtent cher à l'anonyme, coûtent bon marché au monsieur notoire, à l'homme connu (GONCOURT, Journal, 1872, p.896). Je l'avais invité à dîner en compagnie de quelques personnalités notoires, dont le docteur Marchant (GIDE, Robert, 1930, p.1334):
2. Dès qu'un Français arrivait en Angleterre, et à moins qu'il ne fût notoire, il était chambré par l'«intelligence» dans les locaux de «Patriotic School» et invité à s'engager dans les services secrets britanniques.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.130.
2. En partic. Reconnu dans sa spécialité, ou connu pour posséder telles idées, telle qualité ou (surtout) tel défaut. Je l'ai confié tout de suite au plus grand spécialiste du coeur, qui nous a donné un de ses confrères jeune et notoire avec qui il consultera dans quelques jours (MALLARMÉ, Corresp., 1879, p.202). Sanier avait déclaré que le début de Silviane, d'une catin notoire, à la Comédie-Française, et dans ce rôle de Pauline [de Polyeucte], d'une si haute noblesse morale, était un véritable défi à la pudeur publique (ZOLA, Paris, t.2, 1897, p.211). La tradition s'est conservée de demander à des artistes éminents, ou du moins à des musicographes notoires, de tenir cette rubrique [la Critique musicale aux Débats] (Arts et litt., t.2, 1936, p.40-9):
3. ... je suis tombé de mon haut, ce matin, en entendant bafouer la République par des républicains avérés, les princes par des monarchistes notoires.
VOGÜÉ, Morts, 1899, p.199.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1226-39 notore «qui est à la connaissance publique» (Roul. judic., S.-Aubert, N.-D. de Cambrai, A. Nord ds GDF. Compl.: cose notore); 1283 notoire (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, t.1, p.38); b) ca 1480 il est notoire que (Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 28094, t.4, p.44). Empr. au b. lat. des juristes notorius, usité dans notoria (s.-e. epistula) «lettre d'avis, lettre qui fait connaître» (de notum supin de noscere «apprendre à connaître» et «reconnaître, admettre», duquel est dér. également notorium «accusation»); cf. lat. médiév. notorium «offense, outrage notoire» ca 1188 et notorius «notoire» ca 1192 ds LATHAM. Fréq. abs. littér.:174.
DÉR. Notoirement, adv. D'une façon constatée par tous. Le mariage est notoirement une absurde oppression (CHATEAUBR., Mém., t.4, 1848, p.590). Adulée et courtisée, —comme le sont toutes les jolies femmes dont les maris aiment notoirement hors de chez eux, —madame de Guéray repoussait les hommages (GYP, Raté, 1891, p.100). Une famille ruinée, dont le père était notoirement anticlérical (ROLLAND, J.-Chr., Antoinette, 1908, p.869). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. 1283 (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, op. cit., t.2, p.370); de notoire, suff. -ment2. Fréq. abs. littér.: 40.

notoire [nɔtwaʀ] adj.
ÉTYM. 1283; notore, 1226; du lat. jurid. notorius « qui fait connaître », de notare → Noter.
1 (Après le nom). Qui est connu d'une manière sûre, certaine et par un grand nombre de personnes. Connu, éclatant (cit. 7), évident, manifeste, public, reconnu. || Vérité notoire et publique (D'Alembert, in Littré). || Le fait est notoire. || Il est notoire que… Clair (→ Frauder, cit. 6; heure, cit. 84). || Il est d'une méchanceté, d'une bêtise notoire. || Caractère de ce qui est notoire. Notoriété. || Nouvelle notoire et officielle.Dr. || Inconduite (cit. 2) notoire. || Insolvabilité (cit.) notoire. Hist. du dr. || Coutume notoire.
1 Si un fait était notoire : par exemple, si un homme avait été assassiné en plein marché, on n'ordonnait ni la preuve par témoins, ni la preuve par le combat; le juge prononçait sur la publicité.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXVIII, XXV.
2 (…) le palais de Versailles ne pouvant être électrifié (…) les cent becs papillon qui y fonctionnaient étaient d'une insuffisance notoire pour éclairer l'aube d'une nouvelle présidence.
Aragon, les Beaux Quartiers, II, VII.
2 (Personnes). Avéré, reconnu comme tel. || Un très spirituel personnage, athée notoire et libertin fieffé (→ Fâcheux, cit. 10). || « On dira… un cacographe notoire, pour désigner un auteur dont la célébrité est désavantageuse même à lui-même » (Thérive, Quer. de lang. I., p. 205). || Un criminel notoire, célèbre, très connu. || C'est un notoire imbécile.
3 (…) j'ai trouvé des praticiens notoires (…) infirmiers de seconde classe dans des ambulances qui étaient dirigées par des médecins militaires de vingt-huit ou trente ans !
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 119.
CONTR. Douteux, faux, inconnu.
DÉR. Notoirement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • notoire — Notoire. adj. de tout genre, Qui est evident, manifeste. Le fait est notoire. e est une verité notoire. cela n est que trop notoire, notoire à tout le monde. rendre notoire …   Dictionnaire de l'Académie française

  • notoire — Notoire, com. gen. penac. Notorius. La chose est toute notoire, Manifestaria res est …   Thresor de la langue françoyse

  • notoire — (no toi r ) adj. Qui est à la connaissance publique. •   Ce n est point un fait qu on avance en l air [que Tibère ait proposé d accorder à Jésus les honneurs divins], et Tertullien le rapporte comme public et notoire, BOSSUET Hist. II, 12.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NOTOIRE — adj. des deux genres Connu généralement. Le fait est notoire. C est une vérité notoire. Cela n est que trop notoire. Voilà une preuve notoire et convaincante. Cette ordonnance est notoire. Rendre notoire. On disait autrefois, en style d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • NOTOIRE — adj. des deux genres Qui est connu généralement, qui est manifeste. Il ne s’applique pas aux personnes. Le fait est notoire. C’est une vérité notoire. Voilà une preuve notoire et convaincante. Rendre notoire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Notoire — Notoriété Voir « notoriété » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • notoire — adj., avéré, public : konyu, wà, wè <connu> (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • notoire — …   Useful english dictionary

  • Art notoire — L art notoire est une pratique magique ou spirituelle qui prétend obtenir des connaissances profondes en invoquant des esprits ou en contemplant des images. Il s agit d acquérir les sept arts du trivium (grammaire, logique, rhétorique) et du… …   Wikipédia en Français

  • notoriété — [ nɔtɔrjete ] n. f. • 1404; du lat. notorius → notoire 1 ♦ Caractère de ce qui est notoire; le fait d être connu d une manière certaine et générale. Notoriété d un fait, d une nouvelle. Il est de notoriété publique que... ♢ Par ext. L opinion… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.